7 Colonial Way, Watford WD24 4JU, Great Britain
+44 753 718 0907
Plan C : Aperçu

Plan C : Aperçu

décembre 01, 2023 10:14

décembre 06, 2023 14:11

Temps de lecture: 6 minutes

Introduction :

En matière de contraception, de nombreux choix s’offrent aux personnes désireuses d’éviter une grossesse non désirée. L’une des options qui retient l’attention est le Plan C, souvent appelé « pilule du lendemain ». Cet article présente une vue d’ensemble du Plan C, notamment ce qu’il est, comment il fonctionne et qui peut l’utiliser. Cependant, il est essentiel de se rappeler que cet article sert d’information générale et ne remplace pas les conseils d’un professionnel de la santé. Il convient de toujours consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.

Qu’est-ce que le Plan C ?

Plan C est une méthode de contraception d’urgence qui peut être utilisée pour prévenir une grossesse après un rapport sexuel non protégé ou un échec de la contraception. Il contient une dose élevée de lévonorgestrel, une hormone synthétique qui agit en empêchant ou en retardant l’ovulation, en inhibant la fécondation ou en modifiant la muqueuse utérine pour empêcher l’implantation d’un ovule fécondé. Plan C n’est pas destiné à être utilisé régulièrement et ne doit être qu’une option de secours.

Comment fonctionne Plan C ?

Plan C est plus efficace lorsqu’il est utilisé le plus tôt possible après un rapport sexuel non protégé, idéalement dans les 72 heures, bien qu’il puisse encore être utilisé jusqu’à 120 heures (cinq jours) plus tard, en fonction de la marque.

Il existe différents types de contraception d’urgence, notamment les pilules au lévonorgestrel (Plan B One-Step, Take Action, Next Choice) et les pilules à l’acétate d’ulipristal (Ella). Ces pilules empêchent ou retardent l’ovulation, la fécondation ou l’implantation d’un ovule fécondé.

Les pilules au lévonorgestrel, communément appelées « pilules du lendemain », sont disponibles sans ordonnance et en vente libre. Elles sont plus efficaces si elles sont prises dans les 72 heures (trois jours) suivant un rapport sexuel non protégé, mais peuvent encore être utilisées jusqu’à 120 heures (cinq jours) après. Il est important de se rappeler que plus les pilules sont prises tôt, plus elles sont susceptibles d’être efficaces.

Les pilules d’acétate d’ulipristal, quant à elles, nécessitent une prescription d’un professionnel de la santé. Elles sont efficaces jusqu’à 120 heures (cinq jours) après un rapport sexuel non protégé. Contrairement aux pilules au lévonorgestrel, l’acétate d’ulipristal n’est pas affecté par le poids corporel et peut-être plus efficace pour prévenir une grossesse.

La disponibilité d’une marque varie d’un pays à l’autre ; certaines marques peuvent nécessiter une ordonnance, il est donc essentiel de vérifier les réglementations et directives locales.

Qui peut utiliser Plan C ?

La contraception d’urgence peut être un outil vital pour les personnes qui ont connu un échec contraceptif, comme un préservatif cassé, une pilule contraceptive oubliée où une agression sexuelle. Toutefois, certains facteurs doivent être estimés avant de l’utiliser :

  1. Ce n’est pas une méthode régulière : Plan C n’est pas destiné à une contraception régulière. Il ne doit être utilisé que comme option de secours en cas d’urgence.
  2. Restrictions d’âge : Certaines marques de Plan C peuvent avoir des restrictions d’âge, il est donc essentiel de vérifier les instructions sur l’emballage ou de consulter un fournisseur de soins de santé.
  3. Problèmes de santé : il peut être déconseillé aux personnes souffrant de certains problèmes de santé, comme une maladie du foie, d’utiliser le Plan C. Il est essentiel de discuter de tout problème de santé préexistant avec un prestataire de soins de santé.
  4. La contraception d’urgence ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST). En cas d’inquiétude concernant les IST, il est essentiel de demander l’avis d’un professionnel de la santé et de se faire dépister.
  5. Interactions médicamenteuses : Plan C peut interagir avec certains médicaments, tels que ceux utilisés contre l’épilepsie ou la tuberculose. Il serait utile d’informer votre fournisseur de soins de santé de tous les médicaments que vous prenez.

Efficacité de Plan C :

Bien que la contraception d’urgence soit une option intéressante pour prévenir les grossesses non désirées, elle n’est pas efficace à 100 %. On estime que les pilules au lévonorgestrel réduisent le risque de grossesse d’environ 75 à 89 %, selon le moment où elles sont prises. Les pilules d’acétate d’ulipristal se sont révélées plus efficaces, réduisant le risque de grossesse d’approximativement 85 à 95 %.

L’efficacité de Plan C dépend du délai dans lequel il est pris après un rapport sexuel non protégé. Il est le plus efficace lorsqu’il est pris dans les 72 heures, avec des taux de grossesse allant de 0,9 % à 2,4 %. Cependant, au fur et à mesure que le temps passe, son efficacité diminue. Après 72 heures, l’efficacité réduit de manière significative.

Si une grossesse survient après l’utilisation d’une contraception d’urgence, il est essentiel de consulter un médecin le plus rapidement possible. Une grossesse non désirée survient sûrement malgré la prise de la contraception d’urgence.

Effets secondaires de Plan C :

Bien que Plan C soit généralement sûr, certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires après l’avoir pris. Les effets secondaires les plus courants sont les nausées, les vomissements, la fatigue, la sensibilité des seins, les saignements irréguliers et les vertiges. Ces effets sont souvent temporaires et disparaissent d’eux-mêmes. Toutefois, en cas de douleurs abdominales intenses, de saignements abondants prolongés ou de tout autre symptôme inquiétant, il convient de consulter immédiatement un médecin.

Conclusion :

Plan C est un contraceptif d’urgence qui peut être utilisé pour prévenir une grossesse après un rapport sexuel non protégé. Cependant, il ne doit pas être utilisé comme moyen de contraception régulier. Il est essentiel de comprendre comment il fonctionne, qui peut l’utiliser et quelles sont ses limites en termes d’efficacité.

N’oubliez pas que cet article n’a qu’une valeur informative et que vous devez toujours consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés sur les méthodes de contraception et la planification familiale.